Forum .22lr
Bienvenue notre forum dédié à la .22LR!

N'hésitez pas à vous inscrire pour discuter avec notre communauté dans laquelle la convivialité et la bonne humeur est "de rigueur" =)

A bientôt peut-être !
Le Deal du moment : -52%
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – ...
Voir le deal
28.78 €
-48%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth technologie BASS+, – 12 h ...
35.69 € 68.37 €
Voir le deal

Conversions .22 LR pour AR-15

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 19:47

Avec la prolifération de conversion .22 LR pour AR-15, notamment les CMMG, certains trouveront peut-être utile cet article publié il y a quelques années...

Bonne lecture !

Même si la munition de .223 Remington reste d’un coût raisonnable à l’achat comparée à ses consœurs de plus gros calibre, l’investissement n’en demeure pas moins relativement important. L’utilisation d’une conversion en .22 Long Rifle dans nos AR-15 chambrés en .223 Remington peut constituer une alternative intéressante tant pour l’entrainement que pour le loisir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De haut en bas : cartouche de 5,56x45 OTAN, balle Prvi Partizan HPBT de 75 gr, balle de .22 LR de 40 gr et cartouche de .22 LR


L’engouement pour les AR-15 ne cesse de progresser auprès des tireurs sportifs français. Intrinsèquement précis, agréables à tirer, disponibles aujourd’hui dans des versions très variées, ils sont systématiquement présents à tous les concours TAR ou  autres accessibles à des armes réglementaires. Employés aussi bien pour le tir de compétition, de loisir ou dynamique que pour le tir à longue distance (avec un profil et une longueur de canon spécifique combiné à un pas adapté), ils restent pour l’essentiel chambrés pour la cartouche de .223 Remington. Précisons au passage qu’en fonction des marques et des modèles, ce chambrage en .223 Remington est susceptible de bien des variations pour devenir un 5,56x45 OTAN, un .223 Wylde ou autres… Le .222 Remington pour armes semi-automatiques, réminiscence d’une réglementation obsolète et aléatoire, demeure une excellente cartouche, mais force est de constater qu’elle n’a plus la faveur des tireurs lorsqu’il s’agit d’acheter un nouvel AR-15. Toujours est-il que le tir intensif avec ce fusil nécessite des quantités de munitions parfois incompatibles avec le quota annuel réglementaire de 1 000 cartouches. Bien sûr, il est possible de solliciter sa préfecture pour demander un complément de munition. Cependant, même si les munitions de type M193 achetées en quantité restent abordables, celles dites de Match avec balles de type HPBT sont nettement plus onéreuses. Le rechargement est bien évidemment une solution qui permet de remédier à ce manque de munition, tant en ce qui concerne la quantité que la qualité. Mais cette activité nécessite de consacrer un certain temps à toutes les opérations de rechargement. La disponibilité des composants et leur coût sont aussi parfois aléatoires. Pour tirer beaucoup avec un AR-15, il faut donc casser la tirelire et/ou perdre du temps derrière sa presse de rechargement. L’utilisation d’une conversion en .22 LR peut permettre de pallier en partie ces problèmes sans pour autant remplacer le tir avec une véritable cartouche de .223 Remington.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Exemples non exhaustifs de conversions .22 LR pour AR-15


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Conversion US Air Force avec deux chargeurs

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 19:52

Les conversions existantes
Il semble que les premières conversions en .22 LR pour AR-15 datent de la fin des années 1960. Il s’agit évidemment de recherches destinées avant tout au marché militaire. Comme nous l’avons vu, le tir de munitions de .22 LR reste moins onéreux que celui de cartouches de 5,56 OTAN, même pour l’armée américaine et ses moyens semblant  illimités. Le tir réduit permet une initiation de la recrue à moindre frais. Une fois les manipulations d’usage intégrées, il ne reste plus qu’à  se concentrer sur son tir sans se soucier de l’effet de recul bien souvent néfaste aux résultats des débutants, même avec la petite cartouches de .223 Remington. Une fois les fondamentaux acquis, il suffit de passer aux « vraies » cartouches, celles dites de guerre…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le chargeur Pro Mag de 30 coups de .22 LR excède en longueur celui d’un chargeur réglementaire de 5,56x45 OTAN

Divers prototypes ont ainsi été développés avec plus ou moins de succès. Ils fonctionnent tous sur le même principe. Destinés à être employés par la troupe, ils doivent être simples à monter et robustes. La conversion remplace l’ensemble mobile composé du transporteur de culasse et de la culasse elle-même. Le levier d’armement d’origine est conservé et rempli son office tout comme avec les munitions de .223 Remington, si ce n’est une translation réduite du fait de la longueur de la munition de .22 LR. Ces conversions sont composées de quatre sous-ensembles : une fausse chambre, une culasse, un ensemble récupérateur et un chargeur. L’adaptateur avec une fausse chambre de 5,56 OTAN fait l’interface entre la chambre d’origine et celle de .22 LR. C’est lui qui chambrera la cartouche de .22 LR et la guidera pour que le projectile soit présenté de la façon la plus centrée possible avec la prise de rayure du canon de 5,56 OTAN. L’ensemble mobile de la conversion n’appelle pas de commentaire particulier. Sa masse est proportionnellement réduite pour assurer le bon fonctionnement du système aux pressions et volume de gaz générés par la percussion d’une cartouche de .22 LR. Il comporte classiquement percuteur et un ou deux extracteurs, l’éjecteur étant intégré à l’ensemble récupérateur. Ce dernier est d’une longueur inhabituelle pour un mécanisme de .22 LR. Il s’agit tout simplement de remplir l’espace de l’ensemble transporteur de culasse et culasse d’origine. Muni d’un long ressort récupérateur, la culasse vient coulisser librement le long d’un ou plusieurs rails ménagés à cet effet.
La conversion COLT est une des premières à être apparue sur le marché. Le brevet a été déposé le 13 novembre 1973 par Henry A. INTO et Richard L. COSTELLO pour Colt Industries Operating Corp. à l’US Patent Office. Sa consultation est gratuite en ligne. Elle n’a pas été la seule étudiée avant adoption par l’armée US. Military Armament Corp. (MAC) avait aussi développé une conversion conçue par Max ATCHINSSON, dont l’organisation est bien éloignée de celles commercialisées plus tard par Jonathan CIENER. C’est cependant le prototype proposé par US Armament Corp. et conçu par John FOOTE qui sera adopté par l’US Army sous la désignation M261. La société Saco Defense Systems Division a ainsi produit plus de 63 000 kits M261 pour un contrat estimé à 4,9 millions de dollars. La production a depuis cessé même s’il était possible il y a quelque temps encore d’en trouver chez SARCO ou Brownell’s. La particularité de cette conversion est qu’elle utilise des chargeurs originaux de 20 ou 30 coups de 5,56 OTAN. Il suffit simplement de repousser la planchette élévatrice du chargeur original avec l’adaptateur comportant le chargeur de 10 coups de .22 LR du kit M261. La tension du ressort du chargeur de 5,56 permet de maintenir en place le nouveau chargeur de .22 LR. Le manuel réglementaire US d’utilisation et d’entretien du kit M261 date de mars 1978 et est référencé sous le n° TM 9-6920-363-12 & P.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La différence de longueur, de forme et de composition de la balle de .22 LR de 40 gr comparée à sa consœur Prvi Partizan de 75 gr est théoriquement incompatible avec l’utilisation d’un canon en .223 Remington

L’United State Air Force (USAF) a quant à elle adopté une conversion conçue en interne par un de ses militaires, le Master Sergeant Julius JUREK  de la base de LANGLEY en Virginie. Cette conversion semble avoir bien meilleure réputation que celle de l’US Army selon les avis d’outre atlantique. Les chargeurs  sont spécifiques. Ils reprennent la forme et l’encombrement des chargeurs en aluminium de 30 coups originaux mais sont composés de deux coques de plastique blanc laissant apparaître une partie du ressort et permettant de servir d’indicateur de remplissage. Cette conversion est la seule dont la culasse reste en arrière en fin de chargeur. On notera cependant que pour s’entraîner au « slow fire » en compétition de High power, où les participants alimentent généralement en coup par coup leur fusil, cette caractéristique est bien inutile. L’étroitesse de la place disponible pour une alimentation manuelle avec un système semi-automatique et une cartouche de la dimension du .22 LR rend en effet cette opération illusoire. Du point de vue sécurité, une culasse restant ouverte en fin de chargeur peut avoir un aspect rassurant sur le pas de tir. Cependant en complément, et pour les conversions ne comportant pas ce système, l’utilisation d’un drapeau de sécurité coloré (un vrai, pas ersatz qui peut casser en laissant une partie du drapeau dans le canon) constitue le meilleur moyen pour indiquer à votre voisin de stand que votre arme n’est pas chargée.

La conversion Colt a sans doute été une des plus diffusée. Il fut un temps où Colt la proposait même gracieusement en complément de l’achat d’un de ses AR-15 ! Elle a été aussi commercialisée de façon indépendante et, même si elle n’est plus fabriquée, de nombreux tireurs français ont pu en faire l’acquisition, notamment avec une fausse chambre rectifiée pour s’adapter au .222 Remington. Les pièces détachées de remplacement ne sont plus proposées par Colt. Cependant les deux seules pièces qui pourraient éventuellement poser problème, le percuteur et l’extracteur, sont facilement reproductibles par un armurier qualifié. Le chargeur a une contenance de 10 coups et la réputation de cette conversion est excellente. Cependant des spécialistes de l’AR-15 tels que Derrick MARTIN et Barrett TILMAN préconisent quelques modifications du kit d’origine afin d’en améliorer ses performances. La rectification de l’extrémité du percuteur est ainsi conseillée (de même que sur les kits M261 de l’US Army et celui de l’US Air Force). Le ressort de rappel du percuteur peut aussi être raccourci. Combiné à l’arrondissement du percuteur, la percussion doit s’en trouver plus régulière. En cas de percussion de la cartouche de .22 LR alors que le chambrage est incomplet, l’extracteur a tendance à être expulsé de l’ensemble mobile tout en étant endommagé. Concernant cet incident, il est à noter qu’il est absolument indispensable de vérifier que le projectile ne soit pas resté dans le canon. La pression générée par la cartouche insuffisamment contenue dans la chambre peut être bien inférieure à la normale et ne pas expulser la balle hors du canon. Le tir d’une seconde cartouche risquerait donc de baguer le canon.   Si la conversion Colt accepte sans problème de fonctionner avec des cartouches de .22 LR subsoniques, il n’en est pas de même pour les conversions réglementaires M261 et USAF. Elles nécessitent des munitions supersoniques ou « High velocity » pour réarmer convenablement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le kit de conversion Ciener / Atchinsson avec l’étiquette d’avertissement concernant le nettoyage de l’arme

Last but not least, la conversion Ciener / Atchinsson reste aujourd’hui pratiquement la seule proposée au tireur sportif, du mois de ce côté-ci de l’Atlantique. Le système commercialisé par Jonathan CIENER est très éloigné de celui conçu par Max ATCHINSSON lors de la sélection d’une conversion par l’US Army en 1973. Ce dernier a breveté sa nouvelle conversion en septembre 1977. Fabriqué initialement par W.A.K. Inc. de Dayton, OH, la seule différence avec les conversions Ciener réside dans l’arrondissement de l’extrémité du percuteur de ces dernières. Si les autres conversions ne sont disponibles qu’avec des chargeurs de 10 coups, ce n’est pas le cas avec la conversion Ciener. Des chargeurs de 30 coups sont en effet disponibles, ce qui donne cependant un aspect particulier au fusil. La principale récrimination concernant le kit Ciener est constituée par la fragilité des lèvres du chargeur. Celles-ci ont tendance à être rabotées par la friction de l’ensemble mobile lors de son retour en batterie. Un polissage - léger - des parties concernées du chargeur permet de remédier au problème. Cette affirmation est cependant à pondérer en fonction des tolérances de fabrication. Sur mes deux exemplaires comptabilisant chacun plusieurs milliers de coups, aucune reprise des lèvres du chargeur n’a été nécessaire. Nous reviendrons plus loin sur la fiabilité et les performances de cette conversion. Plus récemment la société CMMG Inc. propose des conversions très largement inspirées du système Ciener / Atchinsson avec une version en acier inoxydable et des chargeurs de 25 coups.


Dernière édition par cb45400 le 31/1/2019, 20:01, édité 1 fois

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 19:56

Fonctionnement : en théorie, c’est mal parti !
Tirer des cartouches de .22 Long Rifle dans des canons prévus pour des munitions de 5,56 OTAN et/ou de .223 Remington semble à première vue ne pas devoir poser de problème. Finalement, il ne s’agit que de calibre .22’’ ou 5,5 millimètres ! Cependant, regardons d’un peu plus prêt les caractéristiques de ces deux munitions et des canons censés les chambrer et les tirer…
La consultation du TDCC (1) de la Commission Internationale Permanente du .223 Remington en date du 14 juin 1984 avec révision du 15 mai 2002 indique comme dimensions minimales du canon : 5,56 mm au champ des rayures avec une tolérance de + 0,02 mm et 5,69 mm avec une tolérance de + 0,03 mm (+ 0,02 mm pour un canon d’épreuve) en fond de rayure. Soit une épaisseur minimale de rayure de 0,065 mm. Le TDCC du .22 LR du 14 juin 1984 révisé le 7 juin 2000 indique comme dimensions minimales du canon : 5,38 mm au champ des rayures avec une tolérance de + 0,02 mm et 5,58 mm avec une tolérance de + 0,03 mm (+ 0,02 mm pour un canon d’épreuve) en fond de rayure. Soit une épaisseur minimale de rayure de 0,1 mm. Le fabricant allemand de canons Lothar Walter (2) indique des valeurs mini identiques pour le .223 Remington (tout comme le SAAMI). Cependant ses canons de .22 LR ont une cote mini de 5,49 mm au champ des rayures pour 5,62 mm en fond de rayure. Soit une épaisseur de rayure de … 0,065 mm ! Pour en terminer avec ces considérations métrologiques, notons que selon les normes SAAMI, les cotes mini d’un canon de .22 LR sont de 5,51 mm au champ des rayures (.217’’) et 5,63 mm en fond de rayure (.222’’), soit une épaisseur de rayure de 0,06 mm… A quel Saint se vouer ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La fausse chambre Ciener de .223 Remington après le tir d’une cinquantaine de cartouches de .22 LR

La cartouche de .223 Remington comporte presque exclusivement des projectiles chemisés, que ce soit en tombac ou en acier doux. Le rechargement avec des balles coulées est parfaitement possible mais à la condition de se limiter à des vitesses compatibles avec la composition et la dureté du projectile. En revanche, la cartouche de .22 LR est, à quelques exceptions près (CCI Stinger, etc…) montée avec un projectile en plomb, plus moins graissé et parfois recouvert d’une pellicule de cuivre. Les diamètres de projectiles de marques, formes et masses différentes pour cartouches de .223 Remington ont été relevés avec un comparateur Mitutoyo correctement étalonné. Les touches rondes du comparateur n’ont pas favorisé la prise de mesure, cependant les relevés indiquent de façon constante des diamètres maxi de 5,69 à 5,7 mm, soit environ .224’’. Sans surprise, ce sont des balles Prvi Partizan qui ont donné le plus de variations, les autres marques (Sierra, Hornady, Speer et Lapua) donnant des résultats semblables. Cependant, malgré ces défauts, les balles serbes donnent parfois des résultats très satisfaisants en cible en fonction du canon.  Le TDCC de la C.I.P. pour le .223 Remington donne un diamètre maximum de projectile de 5,7 mm avec une tolérance de + 0,03 mm. Les relevés sur les balles de .22 LR ont été rendu plus difficiles à cause de la pellicule de graisse qui recouvre parfois le projectile. Les diamètres s’étalent de 5,62 mm à 5,68 mm. Il est à noter que les munitions match (Eley TENEX Ultimate EPS et RWS R50) sont parmi celles qui ont le diamètre le plus important. Le TDCC C.I.P. du .22 LR donne un diamètre maximum de projectile de 5,72 mm (soit .225’’).
Que conclure de tout ce déballage de chiffres ? Tout d’abord que les dimensions des canons et des projectiles de .223 Remington semblent mieux respectées par les fabricants de canons comme de munitions, les tolérances restant très proches des standards C.I.P. ou SAAMI. L’exemple des dimensions des canons Lothar Walter de .22 LR (5,49 mm et 5,62 mm) comparés aux normes C.I.P. (5,38 mm et 5,58 mm) et des relevés de mesure sur les munitions (différence de diamètre maxi de 0,06 mm) indique des variations bien plus importantes qu’avec le .223 Remington. On notera cependant que le choix de Lothar Walter n’a rien de hasardeux, ses canons étant montés sur les productions françaises de l’armurier toulousain Christian SALVA régulièrement remarquées sur le circuit national de .22 Hunter. Toujours est-il que la moyenne des diamètres de balles relevés sur les cartouches de .22 LR reste inférieure à celle de .223 Remington.
Initialement rayé au pas de 12’’ au tour (305 mm) pour stabiliser les balles de 55 gr (3,56 g) de la cartouche réglementaire américaine M193, les pas de rayures des canons de 5,56 OTAN ont changé pour se conformer à la nouvelle cartouche de 5,56 OTAN type SS109 et son projectile plus lourd de 62 gr (4,01 g). Le pas de rayure passe ainsi à 7’’ au tour (soit 178 mm) afin notamment de stabiliser les balles traçantes plus longues que la SS109. Les tireurs sportifs à l’AR-15 ont rapidement souhaité disposer de canons permettant de stabiliser des balles d’une masse supérieure à 55 gr afin d’augmenter la tenue au vent et réduire les corrections de hausse à apporter pour tirer plus loin. Ainsi des canons rayés au pas de 9, 8 et 7’’ sont proposés par de nombreux fabricants. Ils permettent de stabiliser des balles d’une masse allant jusqu’à 80 gr autorisant des performances insoupçonnées à plus de 900 mètres.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cuvette de tir de la culasse Ciener qui comptabilise à ce jour plus de 5 000 coups


Concernant les canons de .22 LR pour armes longues, le pas le plus universellement utilisé et proposé est celui de 16’’ au tour (406 mm). A quelques exceptions près (Aguila SSS, CCI Stinger et autres), la masse des balles de .22 LR est de 40 gr (2,59 g). Comparée à une balle chemisée de 80 gr tirée dans un canon de 7’’ au tour, elle est tout simplement deux fois moins lourde pour un pas de rayure deux fois plus long… Penchons-nous un peu sur les savantes formules de stabilisation des projectiles en fonction de leur masse, et forcément de leur longueur, par rapport aux pas de rayures. Depuis que Don MILLER a publié sa formule de calcul de la stabilité des projectiles en 2005, l’ancienne formule de Greenhill est devenue obsolète. Il est vrai qu’elle concernait au départ des balles dont la forme s’éloignait sensiblement de celle d’aujourd’hui et était conçue pour des vitesses subsoniques. Le facteur de stabilité gyroscopique calculé à partir du site Internet JBM pour une balle de 75 gr et d’une longueur de 24,7 mm tirée à 830 m/s dans un canon rayé à 8’’ au tour donne 1,82. Rappelons que ce facteur doit être supérieur à 1,4 tout en restant dans la limite de 2 pour assurer une stabilisation correcte de la balle. Pour un pas de rayure de 8’’ au tour et une vitesse initiale de 310 m/s, la balle de 40 gr d’une longueur de 11,9 mm a un facteur de stabilité gyroscopique de 5,3 ! Selon la formule de Miller, la petite balle de .22 LR serait largement sur-stabilisée. Dans un canon rayé à 12’’ au tour, ce facteur descend à 2,3 ce qui reste cependant théoriquement trop important. L’armée canadienne a par ailleurs testé des munitions de .22 LR dans leur fusil d’assaut C7 rayé à 7’’ au tour. Ils en ont conclu que les balles de .22 LR ainsi tirées étaient fortement déformées et généraient un rapide emplombage des canons.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La fausse chambre de .223 Remington n’est plus retenue par les ergots des rails de guidage de la conversion Ciener


Il est bien connu que le positionnement de la balle par rapport à la prise de rayure a une influence significative sur la dispersion. Le chambrage de .223 Wylde est par exemple censé optimiser les résultats du tir de cartouches de 5,56 OTAN en rapprochant le départ des rayures par rapport à la chambre d’origine. Il en est de même pour les chambres de .22 LR, ou dans certaines carabines à verrou la balle force les rayures au moment de son chambrage. Cependant chacune des conversions présentées précédemment dispose d’une fausse chambre. La prise de rayure est ainsi très éloignée de la balle puisque celle-ci doit progresser au travers de toute la longueur de la fausse chambre avant de pouvoir atteindre les rayures du canon de .223 Remington. Le vol libre peut être estimé, en fonction des chambrages, à près de 47 mm…
Diamètres de projectile et de canon inadaptés, balle en plomb pur et non chemisée, pas de rayure trop rapide et vol libre trop important, quels résultats concrets attendre de ces conversions ?


Dernière édition par cb45400 le 31/1/2019, 20:00, édité 1 fois

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 20:00

La conversion Ciener
Il ne m’a pas été possible de disposer de conversions Colt, M261 et US Air Force pour essais, je ne pourrai donc pas me prononcer sur leurs performances. Cet article étant principalement consacré aux conversions à monter en remplacement de l’ensemble mobile, je n’aborderai pas les Uppers « dédiés » type CZ V22 ou Chiappa. J’ai cependant fait l’acquisition d’une conversion Ciener / Atchinsson en .22 LR pour AR-15 en .223 Remington en février 2008. Destinée initialement à un AR-15 Stag Arms type A2 avec un canon d’une longueur de 20’’ Compass Lake Industry et rayé à 8’’ au tour, elle devait me permettre de m’entrainer à moindre frais au tir aux armes réglementaires et au High Power. J’y ai rapidement adjoint un garde-main flottant, toujours au standard A2, pour éliminer les éventuels changements de point moyen d’impact en fonction de la tension exercée sur la bretelle 1907 (4). Une détente Jewell vient compléter l’ensemble. La distance devait se limiter à 50 mètres et le résultat espéré était de tenir au moins de « 9 » de la C50 en conditions TAR. Chaque séance de tir a été scrupuleusement notée sur le carnet du fusil et le décompte des coups tirés répertorié. Aujourd’hui, ce canon comptabilise plus de 3 800 .22 LR tirées pour 4 680 cartouches de .223 Remington, soit un nombre de coups cumulés de près de 8 500.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chargeur Ciener 10 coups, chargeur Ciener 30 coups et chargeur Pro Mag 30 coups

L’installation de la conversion est extrêmement simple. Après les manipulations de sécurité d’usage, la goupille arrière du boîtier est chassée ce qui permet d’avoir accès au mécanisme de l’AR-15. L’ensemble mobile comprenant le transporteur et la culasse est extrait et simplement remplacé par la conversion. Attention, sous l’action du ressort récupérateur de la conversion, celle-ci a tendance à s’échapper par l’arrière du boîtier supérieur. A la différence des conversions Colt, M261 et de l’US Air Force, il n’existe pas de dispositif permettant sa fixation dans le boîtier. Il suffit ensuite de refermer le boîtier supérieur sur l’inférieur et de remettre la goupille arrière en place. Le fusil est prêt à tirer en .22 LR…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tranche arrière du canon Lothar Walter de .22 LR du upper dédié après polissage

A réception du fusil et de la conversion, le tout neuf, direction le stand de tir municipal habituel, malheureusement limité à 50 mètres, pour faire parler la poudre. Qu’à cela ne tienne, c’est l’occasion d’étrenner cette conversion en .22 LR. Conscient des limites évoquées ci-avant, je ne m’attendais à rien d’exceptionnel. Visuel de cible C50 en place, je rempli le chargeur  avec des CCI standard, ajuste la bretelle 1907 et c’est parti. Une fois le réglage initial effectué sur C50, les premiers cartons arrivent… Tiens, on dirait quand même que ça veut grouper ? Fignolage des réglages sous les regards quelque peu goguenards des collègues ISSF du pas de tir (je dépareille avec mon petit fusil noir et ma veste de tir US kaki, tant pis) et je m’applique. Le rameneur électrique me rapatrie le carton et voilà un 98/100 fort engageant.  Confirmation avec le carton suivant. « Ah, ça marche ton truc » m’interpelle mon voisin. Plutôt dubitatif du résultat, les séances suivantes sont l’occasion d’essayer différentes cartouches de .22 LR. Un constat se dégage rapidement. Même si Jonathan CIENER indique dans la notice de sa conversion qu’il est préférable d’utiliser des .22 LR High Velocity, ce sont les cartouches subsoniques qui donnent la dispersion la plus faible. Cela n’étonnera aucun tireur ISSF ou de BR Hunter… Les munitions de Match telles que les Eley Match EPS, Tenex ou autres RWS R50 ne donnent pas de résultats supérieurs significatifs comparés aux CCI Standard. Ça tombe bien, le but  était justement de faire des économies sur les munitions. Au fur et à mesure des séances de tir, force est de constater que les résultats obtenus avec les cartouches de .22 LR CCI Standard restent réguliers avec une moyenne de 98/100, le score parfait n’étant absolument pas exceptionnel.
En septembre 2008, L’ATPC de Provins avait organisé un concours amical dans son sympathique stand de 100 mètres. Hop, c’est l’occasion d’essayer en grandeur nature cette conversion en .22 LR puisqu’une épreuve était justement organisée à 100 mètres sur C50. Le déroulement reprend celui de la fameuse Coupe Garand : 3 séries de 10 balles en précision (on prend son temps) et 3 séries de 10 balles en vitesse avec un rechargement obligatoire (on se dépêche). Une fois l’épreuve sur C100 tirée en .223 Remington et après nettoyage de l’arme, j’ajuste ma hausse. Il me faut rajouter 15 minutes d’angle par rapport à mon réglage initial à 100 mètres en .223 Remington. La différence en direction est de 2 minutes à gauche. Après les balles d’essai, les séries s’enchainent. Résultat : 91, 88 et 88 pour la précision et 83, 91 et 75 pour la série de vitesse. Il me semble terminer sur le podium, coiffant au passage quelques MAS 45. En mai de la même année, je tente ma chance sur C200 à 200 mètres lors de la Coupe Garand organisée par les arquebusiers du pays d’Ancenis. L’augmentation de la distance nécessite un ajustement du guidon,  la hausse étant en butée. La première série de précision n’est pas très bonne, seulement 55/100. Après avoir affiné les réglages, j’obtiens 78 puis 81 en précision, puis 66, 63 et 75 en vitesse. Pas de quoi inquiéter les habitués des podiums TAR mais suffisant pour confirmer le bon fonctionnement et les résultats satisfaisants de cette conversion.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Upper dédié avec conversion en place

Quelques mots sur le nettoyage : en ce qui me concerne, il est indispensable. Comme nous l’avons vu précédemment, des tests menés par l’armée canadienne auraient démontré un emplombage rapide du canon par le tir de cartouches de .22 LR dans un tube au pas rapide en 5,56 OTAN. On peut légitimement s’interroger sur le dépôt de plomb à la prise de rayure tel que l’évoquait le regretté Jean-Louis ESPINET dans son « plaidoyer pour une petite balle en plomb » (5). Des cas d’obstruction de l’évent des gaz ont aussi été rapportés. Destiné uniquement à l’entrainement type TAR, l’usage raisonné de la conversion de .22 LR, soit des séances de 50 à 100 cartouches, ne m’a jamais permis de constater un emplombage quelconque lors d’explorations à l’endoscope du tube, que ce soit à la prise de rayure ou au droit de l’évent d’emprunt des gaz. Le fusil est systématiquement nettoyé après chaque séance selon un protocole classique : brosse nylon pour appliquer le solvant (Shooter’s Choice Lead Remover,  avantageusement remplacé depuis par du Ed’s Red), brosse bronze pour son action mécanique, rinçage du canon puis application d’une huile dispersante tel que le Transyl. Juste avant le tir, le passage d’une mèche Net Arm permet de déshuiler le canon et retrouver immédiatement le réglage initial dès la première balle à froid en .223 Remington. En .22 LR, le tir de quelques cartouches reste nécessaire pour retrouver son point moyen.
Le fonctionnement de la conversion parait irréprochable, sur les 1 000 premiers coups, aucun incident de tir notable n’est à signaler. Il peut arriver cependant des défauts d’éjection d’étui, celui-ci restant coincé dans la partie supérieure du boitier, entre la culasse et le levier d’armement. Il existe d’ailleurs un levier d’armement modifié destiné spécifiquement aux conversions Ciener et CMMG. Depuis, ce fusil tire comme au premier jour, soit une moyenne de 96/100 sur C50 à 100 mètres en .223 Remington lorsque le tireur fait ce qu’il faut (ce qui n’arrive pas souvent).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A gauche, insert Ciener amovible pour upper dédié, l’extrémité des rails de guidage comporte ses ergots, ce dont est dépourvu la conversion de droite, la chambre étant taillée dans la masse

Cette conversion Ciener / Atchinsson remplit de façon très satisfaisante son rôle de substitut de .223 Remington pour l’entrainement TAR ou autre. Malgré d’évidents problèmes de compatibilité entre les deux calibres, les résultats obtenus restent surprenants de régularité à la condition d’effectuer un nettoyage soigneux et fréquent du canon. Finalement, le principal défaut de cette conversion reste sa faible disponibilité dans notre pays…


Dernière édition par cb45400 le 31/1/2019, 20:21, édité 1 fois

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 20:05

Une tentative de Upper dédié
Malgré des résultats satisfaisants, les performances restent tout de même en deçà de celles obtenues régulièrement avec une Mas 45 à 50 mètres. Les américains se sont évidemment depuis longtemps penchés sur la question. Toujours dans l’optique d’un entraînement  pour la discipline du High Power, ils ont rapidement développé des conversions comportant un Upper dit « dédié ». Il s’agit tout simplement de remplacer le canon initialement en .223 Remington par un véritable canon de .22 LR. Les usinages du canon, notamment en ce qui concerne la tranche arrière et la partie supportant l’insert de verrouillage, sont totalement différents de ceux de .223 Remington. La conversion Ciener / Atchinsson reste généralement la plus employée pour ce type de modification. Le système fonctionnant par simple action des gaz sur la culasse, l’insert de verrouillage vissé sur le canon d’origine devient parfaitement inutile, voire encombrant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Plan coté pour la réalisation d’un canon d’AR-15 en .22 LR


L’ensemble récupérateur dispose de deux rails de guidage pour la culasse. L’extrémité avant de ceux - ci vient normalement s’encastrer dans la fausse chambre de .223 Remington afin de solidariser le tout. Dans le cas d’un Upper dédié, le canon est usiné avec une chambre de qualité Match, généralement avec une fraise de type BENTZ destinée spécifiquement aux armes semi-automatiques. La fausse chambre de la conversion Ciener / Atchinsson devient ainsi inutile. Cependant pour l’introduire dans le boîtier supérieur, il est nécessaire de fraiser  la tranche arrière du canon pour permettre l’encastrement des deux extrémités des rails de guidage ainsi que le passage pour l’extracteur. Cette tranche arrière du canon doit aussi comporter la rampe d’alimentation des cartouches. Ces usinages sont tout à fait réalisables sur un canon neuf de .22 LR, mais nécessitent cependant un ajustage parfait sous peine de ruiner le canon. C’est pourquoi Jonathan CIENER ainsi que CMMG proposent un adaptateur qui vient en remplacement de la fausse chambre de .223 Remington. il comporte tous les usinages adéquats pour le passage de l’extracteur et des rails de guidage et vient s’insérer autour de la chambre. Celle-ci est donc tournée à un diamètre bien inférieur à celui du canon ce qui n’améliore pas particulièrement la rigidité de l’ensemble et peut nuire au régime vibratoire du tube.  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En haut, le canon Lothar Walter destiné au upper dédié après usinage du profil, en bas canon de .223 Remington « lourd »

Souhaitant améliorer les résultats obtenus avec la conversion Ciener / Atchinsson dans un canon de .223 Remington, j’ai donc décidé de faire monter un Upper dédié en .22 LR. La base de départ est évidemment la conversion Ciener qui a pu être complétée par un adaptateur spécifique de la même marque. Le Upper est un modèle de type A4 produit par Anchor Arvey Aluminium (marquage A barré), ne comportant pas de poignée de portage mais dont la partie supérieure est usinée au standard MIL-STD-1913 Picatinny. Le poussoir d’assistance au verrouillage est aussi présent. Aucun canon de .22 LR pour Upper dédié n’étant disponible en France au moment de la réalisation de ce montage, mon choix s’est porté sur un barreau brut de marque Lothar Walter en acier inoxydable. Celui-ci avait un profil cylindrique de 32 mm de diamètre pour un pas de rayure de 16’’ au tour adapté au .22 LR. Il a donc été nécessaire de procéder à un tournage du canon afin qu’il puisse correctement s’emboîter dans le Upper. La tranche arrière doit être usinée avec attention : elle doit en effet être positionnée correctement dans le Upper par rapport au chargeur pour assurer une présentation optimale de la cartouche. L’aspect extérieur de cet Upper devant respecter le profil type A2, un garde-main flottant A2 a donc été choisi, tout comme pour le modèle en .223 Remington.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Canon brut Lothar Walter rayé pour du .22 LR avant usinage

L’usinage de la partie du canon restant sous le garde-main a permis de conserver le diamètre le plus important possible pour ne pas contacter le tube supportant les deux demi-coques. La partie visible a été usinée au plus proche du standard A2, soit 19 mm pour se terminer par un filetage au pas de ½’’ x 28 destiné à recevoir le cache-flamme réglementaire, la longueur du canon restant celle réglementaire de 20’’ (51 cm). La chambre a été usinée avec une fraise Clymer .22 LR Bentz commandée chez Brownell’s. Totalement néophyte dans la réalisation de plans cotés, j’ai simplement utilisé Google SketchUp pour indiquer à l’armurier  ce que je souhaitais. A réception du tube, il ne restait plus qu’à procéder à l’assemblage de l’ensemble. Il est rapidement apparu que l’adaptateur Ciener remplaçant la fausse chambre avait tendance à légèrement tourner autour de la chambre du canon après une cinquantaine de cartouches tirées. La solution a consisté à le bloquer à la chambre après son perçage et taraudage. Cependant il a été nécessaire de modifier l’extrémité des rails de guidage qui venaient se verrouiller dans l’adaptateur, celui-ci étant fixé à demeure autour de la chambre. Cette modification n’altère en rien le bon fonctionnement avec la fausse chambre. Celle-ci n’est simplement plus solidaire de l’ensemble mobile et exige un peu plus de doigté pour introduire le tout dans le boîtier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’insert Ciener en place autour de la chambre de .22 LR Bentz du upper dédié


Dernière édition par cb45400 le 31/1/2019, 20:19, édité 1 fois

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 20:08

L’encrassement dû au tir de cartouches de .22 LR dans un semi-automatique est relativement important. Pour faciliter le nettoyage, la tranche arrière de la chambre et la cuvette de tir ont été légèrement polies. Rapidement, ce Upper a démontré ses qualités. Le fonctionnement est tout aussi fiable qu’avec l’utilisation de la conversion classique dans un canon de .223 Remington. Lors de longues séances et lorsque le fusil n’a pas été nettoyé, il peut arriver qu’une douille se coince entre le haut de l’adaptateur et le levier d’armement. Le levier d’armement CMMG spécifique pour conversions .22 LR laisse moins d’espace libre aux éventuels étuis baladeurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pour les essais, les canons de l’upper en .223 Remington comme celui dédié de .22 LR sont équipés de garde-mains flottants

Les résultats en cibles s’améliorent sensiblement sans pouvoir rivaliser évidemment avec des carabines ISSF. La prise en main est strictement identique au Upper en .223 Remington, position et tension de bretelle comprise. La détente Jewell remplit son office tout aussi bien qu’avec le canon de .223 Remington. Tiré à la bretelle 1907 sur C50 à 50 mètres avec des cartouches de .22 LR CCI standard, la moyenne s’élève à plus de 99/100 avec de nombreux 100/100. Les « 9 » et plus exceptionnellement les « 8 » sont imputables et annoncés par le tireur. En condition « Bench Rest », c’est à dire assis, tir sur table avec trépied avant et support arrière, ces mêmes munitions restent dans le diamètre de la mouche de la C50. Le contrat est donc rempli, la dispersion intrinsèque de l’arme semble équivalente à celle d’une Mas 45. Reste au tireur de s’améliorer…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’extrémité des rails de guidage de la conversion Cierner a été modifiée pour retirer les ergots s’encastrant dans la fausse chambre

L’essai de différentes munitions de .22 LR a une nouvelle fois démontré les piètres performances des munitions High Velocity comparées à celles subsoniques. Une mention spéciale cependant pour les Eley Match EPS qui se sont remarquablement comportées dans cet Upper dédié. Certains groupements de 10 coups ont tenu dans une surface équivalente à la moitié de la mouche de la C50. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de tester ce Upper dédié au delà de 50 mètres. Il reste donc à vérifier que le gain de précision obtenu par rapport à la conversion d’origine montée dans un canon de .223 Remington se confirme à 100 et 200 mètres.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lequel est le vrai ? Le capot de protection refermé, il est impossible de distinguer le upper dédié en .22 LR de celui en .223 Remington

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 20:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une fois le capot ouvert, la distinction entre .22 LR et .223 Remington parait évidente

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Le coût d’un Upper dédié respectant le standard A2 avec garde-main flottant, canon Inox Match avec chambre .22 LR Bentz, hausse et guidon National Match dépasse de beaucoup la simple conversion Ciener / Atchinsson ou les Upper dédiés de type CZ V22 ou Chiappa. Le gain de précision est certain et l’indispensable nettoyage avec un canon de .223 Remington peut être moins fréquent. Au final, la dépense est peut-être justifiée pour un compétiteur assidu et performant voulant s’entraîner régulièrement à moindre frais en .22 LR, mais elle reste discutable pour un tireur de loisir souhaitant avant tout s’amuser.

Christian BALY


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Canon du upper de .22 LR dédié démonté : remarquez l’encrassement notable de la tranche arrière après le tir de 300 cartouches de marques diverses sans nettoyage


(1) Tableau des dimensions de cartouches et de chambres.
(2) http://www.lothar-walther.de/160.php
(3) http://www.jbmballistics.com/cgi-bin/jbmstab-5.1.cgi
(4) Un garde-main flottant, même du type A2, est interdit selon le règlement actuel du TAR. Il est cependant parfaitement accepté et même très répandu dans toutes les compétitions aux armes réglementaires US tel que le High Power.
(5) http://tirsportif.vraiforum.com/t316-Plaidoyer-pour-une-petite-balle-en-plomb.htm


Bibliographie

The black rifle – M16 retrospective de R. Blake STEVENS et Edward C. EZELL, Collector Grade Publication, 2ème edition 1992 ;
The complete guide to AR-15 accuracy de Derrick MARTIN et Barrett TILLMAN, Precision Shooting Inc., 1ère edition 2000 ;
The competitive AR15 – the mouse that roared de Glen D. ZEDIKER, Zediker Publishing, 1ère edition 1998 ;
The competitive AR15 – the ultimate technical guide de Glen D. ZEDIKER, Zediker Publishing, 1ère edition 2008 ;
Applied Ballistics for long-range shooting de Brian LITZ, Applied Ballistics LLC, 1ère edition 2009, 2ème edition 2011.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Canon de .22 LR pour upper dédié mis en place et en attente de recevoir l’insert pour conversion type Ciener

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 20:14


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
20 cartouches de .22 LR CCI standard avec la conversion Ciener et le canon en .223 Rem à 50 mètres en conditions TAR


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Concours à l’ATPC de Provins à 100 mètres conditions TAR : la conversion Ciener et le canon en .223 Rem avec des cartouches CCI standard donnent des résultats surprenants



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
50 cartouches de .22 LR CCI standard à suivre en moins de 5 mn avec la conversion Ciener et le upper dédié à 50 mètres sur appui : les deux impacts en bas sont les deux premiers tirs canon froid, l’impact du haut est annoncé par le tireur

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 31/1/2019, 20:17


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
20 cartouches de .22 LR GEOLOGIC standard avec la conversion Ciener et le canon en .223 Rem à 50 mètres en conditions TAR : le choix des munitions est prépondérant, ici les résultats sont catastrophiques


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
10 cartouches de .22 LR CCI standard avec la conversion Ciener et le canon en .223 Rem à 50 mètres en conditions TAR, l’impact à 6h00 est la première cartouche tirée canon froid et propre


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
10 cartouches de .22 LR CCI standard avec la conversion Ciener et le upper dédié à 50 mètres sur appui : l’impact à 6h00 est la première cartouche tirée canon froid et propre

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par forestgump le 9/2/2019, 15:10

Je viens de découvrir cet article.
Il y a de la matière.
Il va falloir que je pose une journée de grève pour tout lire...
forestgump
forestgump
Membre vétéran
Membre vétéran

Messages : 6868
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 53
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par davidc6 le 14/2/2019, 17:44

j en ai une de conversion 22lr de chez CMMG pour mon ar15 , à 50 m avec des mini mag c est vraiment bien groupé , je vais tester les remington speed cuivrée

pour l encrassement , avec les cci mini mag c est vraiment pas flagrant Shocked ( on ce demande si ont tire vraiment du 22lr )

pour le moment j ne suis satisfait , après je n ai tiré que 150 cartouches avec donc ......
davidc6
davidc6
Habitué
Habitué

Messages : 377
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 31
Localisation : partout

https://www.youtube.com/channel/UCrHRbdQIQZVKsmhcaCjdcgA

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 14/2/2019, 19:57

Qu'est ce que tu appelles "vraiment bien groupé" ?

Pour l'encrassement, si tu n'as pas d'endoscope valable, il sera bien difficile de faire le moindre diagnostic.

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par davidc6 le 14/2/2019, 21:13

tir à 50 m avec des cci mini mag , couché à la bretelle ( 13 cartouches , celle dans le 6 c est mon coude qui a bougé )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

pour l encrassement , j ai utilisé pendant plus d 1 an une carabine 22lr une toz 78 04 , je la nettoyé chaques semaines après le tir , ont peut dire que c était bien sale Shocked

quand je tir avec l ar15 , généralement au bout de 50 cartouches , je passe un coup de boresnake pour bien nettoyer le canon et ensuite je tir 2 ou 3 cartouches de 223 rem pour purger le gaz tube , est bien je peut te dire que l encrassement na rien à voir avec une carabine 22lr , c est à ce demander si l ar15 a tirer du 22lr . Very Happy

peut être que cela viens des cartouches qui ne sont pas trop salissantes , je n en avait jamais tiré dans ma carabine des cci mini mag .

voici l ar15 en question
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

davidc6
davidc6
Habitué
Habitué

Messages : 377
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 31
Localisation : partout

https://www.youtube.com/channel/UCrHRbdQIQZVKsmhcaCjdcgA

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 15/2/2019, 07:21

Tu gagnerais peut-être à essayer des CCI standard toutes bêtes si ton fusil veut bien cycler correctement.

Pour le nettoyage, je ne suis pas un adepte du BoreSnake, sauf pour déshuiler le tube juste avant le tir. Mais bon, ça n’abîme rien et ça donne bonne conscience.

Ce n 'est pas avec 50 cartouches de .22 LR que tu vas boucher le trou d'évent, ou alors il doit y avoir une sacré bavure lors du perçage !

Le fait de tirer quelques cartouches de .223 Rem juste derrière les .22 LR ne masque-t-il pas l'encrassement dû à ces dernières ?
Cette méthode me rappelle celle des adeptes du tir d'un barillet de cartouches avec balles chemisées "plein pot" pour déplomber un canon de revolver. A l’œil nu ça parait plutôt bien, mais lorsqu'on inspecte de près ce n'est plus (du tout) pareil.

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par davidc6 le 15/2/2019, 12:37

pour le nettoyage , une fois que j ai fini de tiré ma cession de 22lr , je retire la culasse 22lr et le charging handle , c est la que je regarde l encrassement ( quelques petits résidus à l intérieur du canon , sinon pour le reste c est plus que correct , juste la culasse 22lr qui est légèrement noirci , mais rien de comparable encore une fois à une carabine 22lr

j inspecte toujours l encrassement avant de tirer les 2 - 3 cartouches de 223 rem , mais au vue du peut d encrassement , à l avenir , je passerais directement le boresnake dans le canon ( quand j inspecte , j inspecte chaque recoins Very Happy donc c est un peut long , mais essentielle pour ce faire une idée concrète )

le passage du boresnake , c est juste pour virer les dépôts dans le canon , comme ça pas de soucis lorsque je tire juste après avec le 223 rem
je ne tirerais pas de cartouches plomb car risque d emplombage du canon et surtout plus de dépôts par rapport aux ogives cuivrées ,
( conseil que je suit au vue des retours sur le forum US )

les ricains utilise énormément la conversion CMMG pour leurs ar15
les avis sont quasi unanimes , très bon kit 22lr pour ar15 ( c est d ailleurs pour ça que j a opté pour ce kit )

sur brownells il y à plusieurs avis US sur ce kit de quoi ce donner une idée ( il faut utiliser le traducteur sauf si vous parlez anglais ) ; https://www.brownells.fr/Bravo-22LR-Conversion-Kit-with-3-25rd-Magazines
davidc6
davidc6
Habitué
Habitué

Messages : 377
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 31
Localisation : partout

https://www.youtube.com/channel/UCrHRbdQIQZVKsmhcaCjdcgA

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 15/2/2019, 18:20

En inspecter un canon à l’œil nu on croit que...
En l'inspectant avec un (bon) endoscope, on voit que...

Les BoreSnake, comme les mèches NetArm, retirent effectivement une partie des dépôts de combustion, mais étale tout le reste dans le canon. Rien de rédhibitoire pour une arme de loisir, mais parfois autrement plus embêtant pour une arme de Match.

La conversion CMMG est directement inspirée de celle de Jonathan Arthur CIENER que je présente plus haut. C'est sans doute même une amélioration et certaines pièces doivent être compatibles. La mienne a aujourd’hui plus de 12 000 coups au compteur et fonctionne comme au premier jour, en ayant tiré plus de 95 % de .22 LR subsoniques à projectile sans revêtement.
Jamais aucun problème de bouchage de l'évent d'emprunt des gaz sur mes tubes chambrés en .223 Rem, mais j'applique un protocole de nettoyage plus élaboré que le simple passage d'un BoreSnake.

Si j'avais eu le choix à l'époque, j'aurai sans doute pris un CMMG, mais tant que ma Cierner fonctionne, il n'y en a aucune utilité.

Vu les quantités de .22 LR que tu tires avant de repasser au .223 Rem, tu ne devrais effectivement pas voir beaucoup de différence, surtout si tu te cantonnes à une utilisation loisir.

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par davidc6 le 15/2/2019, 22:29

merci pour ce reportage concernant cette conversion , effectivement le kit CMMG est juste une amélioration

pour ma part je l utilise que pour du 50 m en tir récréatif , mais celui qui souhaite faire de la précision ne sera pas deçu .

c rst vraiment fun de pouvoir tirer 25 cartouches en quelques secondes Wink

demain je vais tester les remington cuivrée speed , déjà les ogives ne sont pas serties , elle tournent à la main :(
davidc6
davidc6
Habitué
Habitué

Messages : 377
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 31
Localisation : partout

https://www.youtube.com/channel/UCrHRbdQIQZVKsmhcaCjdcgA

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par titi.4600 le 25/2/2019, 09:22

Encore une excellent article ultra complet et très intéressant, toujours un plaisir de te lire Wink
titi.4600
titi.4600
Modo / Tireur d'élite
Modo / Tireur d'élite

Messages : 9351
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Seine-et-Marne (77)

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par PSO le 10/4/2019, 11:46

Conversions .22 LR pour AR-15 2371081705

AR15, mon amour, bientôt tu seras mien Very Happy .
PSO
PSO
Habitué
Habitué

Messages : 398
Date d'inscription : 04/09/2012
Age : 37
Localisation : 42/69

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par minou81 le 22/7/2019, 12:54

Donc la cette conversion : https://www.alfaprecision.com/cmmg-ar-15m16-22lr-bravo-conversion.htm

serait OK et meme precise pour un AR15 20" en .223 , le seul probleme serait le nettoyage apres les tirs de 22lr ?
Quel style de nettoyage serait donc à privilégier ?

Je me tate de faire cet achat pour l'entrainement TAR.
minou81
minou81
Tireur incontrôlable
Tireur incontrôlable

Messages : 4795
Date d'inscription : 21/02/2015
Age : 63
Localisation : damiatte 81

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par davidc6 le 22/7/2019, 13:22

j ai un kit CMMG 22 lr pour mon ar15 , quand j arrête de tirer avec le 22lr , je passe un coup de boresnake dans le canon puis je tir 2 à 3 cartouches de 223 rem pour purger le circuit des retour de gaz

j ai même fait une petite vidéo dessus

https://www.youtube.com/watch?v=SuTgE4kAcD8

ci cela peut aider , c est vraiment un kit extra , j ai pour le moment tirer 600 cartouches de 22 lr , de plus tu peut grailler le chargeur de 25 coups et tirer comme un ricain Conversions .22 LR pour AR-15 1666600104 ( cela ne fait pas mal au porte feuille contrairement au 223 rem )

davidc6
davidc6
Habitué
Habitué

Messages : 377
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 31
Localisation : partout

https://www.youtube.com/channel/UCrHRbdQIQZVKsmhcaCjdcgA

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par Bleu12 le 8/8/2019, 16:57

Salut à tous !

je profite de ce post pour vous présenter une conversion 22LR pour plateforme AR15 particulièrement performante. Il s'agit du JP22. JP (John Paul) est une marque d'AR15 particulièrement reconnu dans le monde du tir de compétition dynamique à l'arme d'épaule. Les JP15 sont pour la plus part des bêtes de concours et disposent de nombreux raffinements technologiques que ce soit en matière de canons, de détentes, de transporteurs et j'en passe. Depuis quelques années, JP propose à ses clients des conversions 22LR afin que ces derniers puissent s’entrainer à moindre coût tout en gardant un fusil qui colle au plus prêt à leur arme de concours. Cette conversion c'est le JP22.

IL ne s'agit pas d'une conversion classique où l'on conserve le canon d'origine en comblant l'espace de la chambre en .223 par un insert qui va recevoir la 22LR. Sur le JP22 le transporteur comme le canon sont spécialement développés pour la 22LR. On a donc un vrai canon match avec un pas de rayure de 1/16" d'une longueur de 18" et une culasse sans insert. Le gaz block de AR15 a disparu car inutile. Ce canon est une merveille. Il est redoutablement précis au point de détrôner ma CZ455 mini sniper et ma Sako Quad. C'était impensable pour moi avec une arme semi auto et pourtant c'est le cas.

L'arme peut être vendu sous le format d'un upper complet ou comme ici d'une arme complète. JP fabrique à la demande. Il est donc possible de faire réaliser un custom à son goût. Un kit comprenant un canon et une culasse est également disponible. Je ne vais pas vous vendre du rêve, le prix est salé en France. Compte 1600€ le upper et pas loin de 2400€ l'arme complète. Mais c'est à ce jour la conversion la plus précise et fonctionnelle que j'ai eu l'occasion d'utiliser en 22LR.

Kit canon/culasse

Conversions et armes complètes

Photos à suivre
Bleu12
Bleu12
Régulier
Régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 33
Localisation : Sud Est

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par Bleu12 le 8/8/2019, 17:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bleu12
Bleu12
Régulier
Régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 33
Localisation : Sud Est

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par cb45400 le 8/8/2019, 17:06

Bleu12 a écrit:Salut à tous !

je profite de ce post pour vous présenter une conversion 22LR pour plateforme AR15 particulièrement performante. Il s'agit du JP22. JP (John Paul) est une marque d'AR15 particulièrement reconnu dans le monde du tir de compétition dynamique à l'arme d'épaule. Les JP15 sont pour la plus part des bêtes de concours et disposent de nombreux raffinements technologiques que ce soit en matière de canons, de détentes, de transporteurs et j'en passe. Depuis quelques années, JP propose à ses clients des conversions 22LR afin que ces derniers puissent s’entrainer à moindre coût tout en gardant un fusil qui colle au plus prêt à leur arme de concours. Cette conversion c'est le JP22.

IL ne s'agit pas d'une conversion classique où l'on conserve le canon d'origine en comblant l'espace de la chambre en .223 par un insert qui va recevoir la 22LR. Sur le JP22 le transporteur comme le canon sont spécialement développés pour la 22LR. On a donc un vrai canon match avec un pas de rayure de 1/16" d'une longueur de 18" et une culasse sans insert. Le gaz block de AR15 a disparu car inutile. Ce canon est une merveille. Il est redoutablement précis au point de détrôner ma CZ455 mini sniper et ma Sako Quad. C'était impensable pour moi avec une arme semi auto et pourtant c'est le cas.

L'arme peut être vendu sous le format d'un upper complet ou comme ici d'une arme complète. JP fabrique à la demande. Il est donc possible de faire réaliser un custom à son goût. Un kit comprenant un canon et une culasse est également disponible. Je ne vais pas vous vendre du rêve, le prix est salé en France. Compte 1600€ le upper et pas loin de 2400€ l'arme complète. Mais c'est à ce jour la conversion la plus précise et fonctionnelle que j'ai eu l'occasion d'utiliser en 22LR.

Kit canon/culasse

Conversions et armes complètes

Photos à suivre

Excellent !
Le marché américains est autrement plus développé que le notre en la matière (et pour cause..).

Tu peux nous faire quelques photos de la culasse et la tranche arrière du canon ?

cb45400
Grand posteur
Grand posteur

Messages : 1015
Date d'inscription : 29/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par Bleu12 le 8/8/2019, 17:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bleu12
Bleu12
Régulier
Régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 33
Localisation : Sud Est

Revenir en haut Aller en bas

Conversions .22 LR pour AR-15 Empty Re: Conversions .22 LR pour AR-15

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum